Gastronomie·Pâtisserie

Pavlova, première!

Quand j’étais petite, il y avait un dessert que j’aimais à la folie, une merveille de douceur, de croquant et de mousseux, de légèreté, j’ai nommé la Pavlova. Ah oui il faut bien que je fasse mon coming-out, j’ai toujours eu une profonde aversion pour la crème au beurre; et manque de chance, je crois que j’ai grandi à l’âge d’or du moka, du Paris-Brest et des bûches de Noël à la crème au beurre, que j’appelais la crème au beurk. Le pire, c’était les petits nids, en « crème au beurk » donc, que la cantine de mon collège servait au moment de Pâques, avec de petits œufs en chocolat dedans. Une abomination.
(Pour le Paris-Brest, j’ai changé d’avis il y a quelques mois en dégustant chez des amis une version particulièrement aérienne et pour tout dire, divine)
Bref, tout ça pour dire que quand ma grand-mère faisait une Pavlova, c’était la fête. Et puis j’ai oublié ce dessert, jusqu’à ce qu’une copine – elle se reconnaîtra – poste sur Facebook une photo de sa Pavlova, magnifique. Là, je me suis dit « laisse tomber ma fille, c’est bien trop compliqué pour toi! » Oui parce que j’ai deux gros handicaps dans la vie (enfin dans la pâtisserie, surtout):
– je n’ai jamais réussi à monter des œufs en neige (on ne rigole pas, merci)
– je n’ai jamais osé m’attaquer à la chantilly tellement ça me paraissait hors de portée.
Et, oui, j’ai trente neuf ans. Oh, ça va hein!
La Pavolva, c’est quoi? C’est un dessert composé d’un fond de meringue, surmonté de chantilly et de fruits. Vous voyez un peu mieux le défi, là?
La semaine dernière dans le Elle, je tombe sur la recette et je me dis « m… Mais pourquoi pas? » Ben oui, un truc entièrement basé sur deux composants que je ne sais pas faire, pourquoi pas?
La clé de cette histoire, c’est que mon homme, il y a quelques jours, a voulu jouer à « Claude François dans sa cuisine » en coupant du pain, et par la même occasion le fil du batteur électrique (branché, évidemment, sinon c’est pas drôle) Boum! Heureusement que le couteau à pain avait un manche en plastique, loué soit Ikea!
On a donc un nouveau batteur flambant neuf, turbo-injection 6 vitesses, la classe.
Hier j’étais toute patraque alors l’idée de faire un gâteau ne m’a pas effleurée, mais cet aprèm, je me suis lancée. Est-ce la chance du débutant ou le batteur tout neuf, mystère. Quoi qu’il en soit mes amis, le 12 octobre 2014 est à marquer d’une pierre blanche car c’est le jour où j’ai réussi à monter des blancs en neige, a en faire une meringue, à monter une chantilly et… Voilà une Pavlova!

IMG_0109.JPG

Je suis tellement fière que j’ai inondé Facebook et Instagram des photos de la préparation du bazar, pardon, ceux qui ont réussi leur première île flottante à 7 ans ne peuvent pas comprendre, les autres ne devraient pas m’en vouloir.

La recette du Elle:
Préchauffer le four à 170 degrés.
Monter 4 blancs d’œufs en neige avec 220g de sucre glace et une pincée de sel.
Dans une tasse, mélanger 1 cuillère à café de jus de citron, 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille et 1 cuillère à soupe de maïzena. Incorporer délicatement aux blancs.
Étaler avec une spatule sur une plaque couverte de papier sulfurisé en un disque de 15 à 20 cm de diamètre environ, un peu plus haut sur les bords et creux au centre. Astuce perso: mettre les blancs dans un sachet congélation, couper un des coins et hop, vous avez une poche à douille: beaucoup plus pratique pour fabriquer un disque à peu près correct que d’essayer d’étaler proprement à la spatule un truc qui colle quand même sérieusement!
Baisser le four à 120 degrés et enfourner la bête pour une heure. (Attention, il paraît que si on ouvre le four en cours de cuisson, c’est foutu) A en croire mon expérience du jour, ça supporte 10mn de cuisson en plus.
Quand la meringue est cuite, éteindre le four et laisser la porte entrouverte le temps que ça refroidisse.
Pour la chantilly: dans un saladier très froid (le mien a passé 1/2h au congelo juste avant) mélanger 3 cuillères à soupe de mascarpone avec 50cl de crème fleurette très froide elle aussi, et battre au batteur électrique pour faire monter. Dans la recette ils n’ajoutent pas de sucre glace; moi j’en ai mis un peu (genre 1 cuillère à soupe rase) mais comme la meringue est déjà très sucrée je n’ai pas voulu y aller trop fort.
Placer la meringue sur le plat de service (attention, opération périlleuse: c’est hyper fragile!!! Si elle ne se décolle pas du papier cuisson, c’est qu’elle n’est pas sèche, il faut attendre encore un peu. Couvrir de chantilly (si vous avez suivi les proportions du Elle, vous en avez trois fois trop, mais du rab de chantilly ça se gère toujours, hein?) et ajouter les fruits (option bitch: prenez une photo pour faire baver vos copains sur Facebook et Instagram et mangez vite avant qu’ils ne débarquent) et hop, c’est prêt!!
La meringue et la chantilly peuvent être préparées à l’avance mais je pense qu’il vaut mieux faire le montage au dernier moment, pour éviter que la meringue ne soit trop humide. (On me souffle dans mon oreillette que c’est super bon de rajouter des amandes effilées dans la meringue avant la cuisson pour accentuer le contraste moelleux/croustillant et la parfumer un peu, ça mérite un test!)
Je ne vais pas vous mentir, ma première Pavlova est déjà trépassée: on n’a pas réussi à tenir jusqu’au dîner, sans me vanter elle était tout juste sublime. Et le pire dans cette histoire c’est que ça a l’air léger

Bon, allez, c’est promis je recommence bientôt et cette fois peut-être avec des Pavolva individuelles car je dois avouer qu’une fois coupée elle perd un peu de sa superbe. (Non, je n’ai pas de photo après découpage, c’était beaucoup moins vendeur!)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pavlova, première! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s