Humeur

Le casse-tête de la valise

IMG_0917

Il y a dix jours, nous avons pris sur un coup de tête des billets pour partir au chaud, en Thaïlande. Quand j’ai vu les températures cette semaine-là à Paris, je me dis qu’on a vraiment eu du flair. (Ne soyez pas en colère, les parisiens: le retour est brutal!)

Les billets achetés, vient alors pour moi le moment redouté, celui de faire ma valise. J’adorerais voyager léger, mais il ne faudrait pas oublier un truc important non plus; même si comme toujours lorsque je pars en Thaïlande, je sais que je pourrai trouver l’éventuel « indispensable » manquant sur place. En gros la seule chose absolument introuvable ici c’est le produit d’entretien de mes lentilles de contact, des rigides qui n’existent pas en Thaïlande. Pour tout le reste on peut se débrouiller. N’empêche, je ne veux pas perdre deux heures à acheter un maillot de bain alors que je suis là pour une semaine, c’est trop bête.
Alors je fais des listes, en tenant compte de l’idée de départ du voyage (ville, plage, crapahutage… Cette fois c’était ville et plage, ce qui simplifie pas mal les choses) par blocs de trucs qui vont plus ou moins ensemble, un peu comme ça:

– démaquillant (l’éternelle Créaline H2O, en lingettes pour éviter de promener un bidon qui ne demande qu’à exploser et à noyer toutes mes affaires) + crème hydratante (la panne de crème hydratante c’est la tuile quand on est affligée d’une peau réactive comme moi, impossible d’acheter vite fait n’importe quel substitut au Seven Eleven) et un baume à tout faire pour les coups de soleil, irritations, allergies… J’emportais un tube d’homéoplasmine jusqu’à ce que je découvre l’Egyptian Magic dont je vous ai vanté les mérites il y a quelques temps.
Je transvase les crèmes dans de petits pots empilables comme ceux-ci (MAC, Sepho ou Monop):

31QWV5rItJL

 

 

– produits pour mes lentilles de contact donc. Et mes cachets antimigraine parce que ceux-là on ne les trouve pas en Asie.

– maillots de bain + tongs + crème solaire + lunettes de soleil. Pour la crème solaire je vous conseille vivement la ligne Photoderm Bronz de Bioderma (encore eux!) qui est vraiment géniale. Les produits contiennent un accélérateur de bronzage, et ça marche pour de bon, promis! Ca n’est pas un autobronzant, hein, donc s’il n’y a pas de soleil ou que vous ne vous exposez pas, il ne se passera rien. En même temps c’est l’assurance de ne pas se retrouver avec un teint orange et des marques affreuses quand on a deux mains gauches comme moi.

photodermbronz_spf30_spray200ml_gd_05

 

– maquillage: avec la chaleur en gros, rien ne tient… Une BB Cream pour les jours de sale tête (la Diorskin Nude de Dior), un mini mascara waterproof (Holidays de Bourjois), une poudre minérale Bourjois ou Les Beiges de Chanel, un rouge à lèvres bien rouge et mat pour le soir (le Ruby Woo de Mac ou Personne ne Rouge de Bourjois) et un baume coloré pour… tout le temps. Les Une sont très jolis mais supportent mal la chaleur, contrairement aux Chubby Sticks de Clinique qui survivent sous les tropiques!

clq_749K04_402x464

– petites robes faciles à porter pour les balades: pas trop courtes ni décolletées pour ne pas être contrainte de m’envelopper dans un sarong lors d’une visite de temple, pas trop habillées pour ne pas être ridiculement overdressed pour un déjeuner détendu en ville, pas trop salissantes au cas où on déciderait de partir pour une balade en bateau…

– ballerines, mocassins Tods Gommino et sandales jolies et confortables pour aller avec les petites robes

– un ou deux pantalons au cas où… Au cas où quoi, d’ailleurs? Il fait 30 degrés la nuit et 35 la journée. Bon, j’en prends quand même deux.

– une série de t-shirts en coton

– un paréo qui fait office de robe de plage et de drap de bain.

– une jolie robe habillée au cas où… on serait invités à une soirée chez l’ambassadeur (n’importe quoi. Mais bon, je la prends quand même)

– du coup, une paire de sandales plus chic pour accompagner la robe en question.

– et une pochette du soir parce que mes cabas et besaces de la journée ne sont pas night-compatibles

– un pashmina pour les épaules frileuses (la clim c’est bien, mais trop de clim ça craint. Une angine en vacances, aussi)

– un débardeur noir pailleté Mango qui transforme n’importe quel slim en tenue de soirée ou presque.

– un sweat à capuche de préférence vieux, un peu trop grand et très doux pour les trajets en voiture et en avion, bref, un doudou de voyage pour grande fille. (En ce moment, un pas vieux mais très doux quand même car en cachemire, rapporté de Shanghai)

– ma lingerie évidemment. Ah voici un truc encore un peu problématique en Thaïlande: je vous mets au défi de trouver ici un soutif qui ne soit pas rembourré à mort et ne vous fasse pas passer pour une grande toxico de la prothèse mammaire. Sauf peut-être au rayon fillette… Et encore.

– mes mutliples chargeurs pour appareil photo, téléphone, et des cartes mémoire

Pour l’antimoustique – un indispensable s’il en est- après avoir essayé tous les produits les plus performants qu’on puisse trouver en pharmacie (Tropic 5/5 et compagnie), je consomme désormais local. Je suis bien incapable de vous donner le nom du produit en question car l’étiquette n’est écrite qu’en thaï, mais c’est un petit spray à bouchon rose qu’on trouve dans les Seven Eleven, parfum orange (j’adore) ou fleuri (bof) et qui est diaboliquement efficace.

Depuis quelques années, j’essaie de passer pour une fille organisée en mettant mes petites affaires dans une panoplie de trousses et de pochettes; ça fait une valise ordonnée, c’est joli… et dès que je cherchais une ceinture ou une culotte, j’ouvrais douze pochettes pour finir par tomber sur la bonne. Mais ça, c’était avant. Avant que je ne découvre Tintamar et ses petits sacs rusés avec écrit dessus « socks & co », « brush & co », « bling & co » ou « plug & co »… Ce dernier n’est pas fait pour transporter des sex-toys (enfin bon, chacun fait fait fait c’qui lui plaît plaît plaît) mais tous ces chargeurs d’iPhone, iPad, appareil photo et autres qui occupent à eux seuls le quart de la valise. Les sacs en question ont aussi un petit hublot plastifié qui permet de voir leur contenu, ils sont vraiment pratiques!

PH000013023250612144858718SGG606S

 

Nous voilà à l’heure de vérité: fermera, fermera pas?
En général à ce stade la valise est coopérative et ne se fait pas trop prier. Alors, euphorique, j’ajoute ce petit top coloré que j’avais laissé de côté, un quatrième maillot de bain, une deuxième paire de tongs, en chantonnant mon mantra,  « jusque là tout va bien ».

C’est au moment de boucler mes bagages pour rentrer à Paris que ça se corse… Eh oui car comment rentrer d’Asie sans quelques babioles en plus? Cette fois, mon bagage en soute pesait 14kg à l’aller et 19,5 au retour… J’avais pourtant l’impression d’avoir été sage: ma quarante-deuxième paire de Converse blanches, deux robes, un pantalon fluide hyper léger que j’adore (ça va être dur d’attendre l’été prochain pour le porter!), trois paires de sandales, une jolie chemise, une coque d’iPhone et sans doute quelques bricoles que j’oublie. C’est donc pleine d’angoisse que je remballe le tout pour le voyage de retour, et que je finis bien souvent suant à grosses gouttes, assise sur ma valise, en la suppliant de bien vouloir faire un effort. Le suspense est quasi insoutenable (et la scène parfaitement ridicule, on s’en doute). Mais cette fois encore, elle a cédé. Ouf!

Me voici de retour dans le froid avec de jolis souvenirs, les pommettes dorées… et la joie d’avoir échappé à mon pire cauchemar: devoir aller acheter une valise de secours une heure avant de partir pour l’aéroport!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le casse-tête de la valise »

    1. Merci @Evounette!
      Je promets que je n’ai pas d’action chez Clinique ni Sephora ; ) mais vraiment, ces gros crayons sont géniaux! (Pas ultra hydratants quand même hein, quand j’ai les lèvres trop gercées je passe à des trucs plus sérieux) Des bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s