Humeur

Quand Facebook attaque nos neurones

Facebook like icon

J’aime bien Facebook. J’y perds passe pas mal de temps, j’y partage les articles de ce blog, des photos (que celles où le paysage est sublime, où il fait beau, où je me trouve pas trop mal et où l’appart’ est rangé, hein…), je suis les péripéties ou les petites nouvelles de mes amis (ceux de la vraie vie) et de mes « ff » (= facebook friends, ce qui n’est pas du tout la même chose.) j’y lis parfois des articles et des commentaires intelligents et argumentés. Et puis certains jours je me dis que ce flot d’infos/de gossips/de bêtises nous rend un peu bécasses.

Il y a quelques temps, une de mes « ff » partage sur son mur un article sur la mort d’un comédien américain. S’ensuivent une bonne douzaine de commentaires éplorés, « oh non », « triste » « pensées à ses proches » (« espère que ses proches lisent tes commentaires sur facebook, couillon » est la première réponse qui m’est venue, mais je me suis abstenue) La palme revient sans conteste à celui-ci « OMG so sad! Je prie pour sa famille » (notez que l’auteur est bilingue, la classe). Bref, je clique sur l’article et je le lis (pour dire à quel point ça m’a marquée, j’ai oublié le nom du comédien mort) et -vous connaissez sûrement cette impression de « j’ai déjà vécu ce moment », un truc très fugace qui vous traverse le cerveau en une demi seconde- je me dis que oui, j’ai déjà lu ça quelque part. Je remonte en haut de page… et m’aperçois que l’acteur en question est mort depuis cinq ans. Je n’ai pas pu résister à la tentation de féliciter la grenouille de bénitier polyglotte pour sa constance dans la prière (quoi, vous en connaissez beaucoup qui continuent à prier cinq ans après pour la famille d’un parfait inconnu, vous? Moi je dis, c’est beau) puis j’ai noté pour l’avenir: toujours penser à regarder les dates des articles relayés sur les réseaux sociaux avant de commenter, au risque de se ridiculiser à la face du monde virtuel.

Ensuite, j’ai fait un tri dans mes friends et « unfriendé » ceux qui se contentent de partager des trucs tellement intéressants que les gens ne se souviennent même plus que ce sont de vieilles infos, ceux qui m’ont demandé comme amie et qui ne m’ont jamais envoyé le moindre petit mot pour se présenter ou dire bonjour ou n’importe quoi d’autre (les collectionneurs de ff), ceux dont le nom ne m’évoque absolument rien (à part « mais qui es tu, toi? ») et avec qui je n’ai aucune connexion, et aussi ceux qui partagent des photos d’enfants cancéreux ou de chiens martyrs en prétendant que récolter un maximum de likes va changer leur destin.

Voilà, j’ai perdu une bonne cinquantaine d’amis -enfin de ff- d’un coup, et vous savez quoi? C’est super.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Quand Facebook attaque nos neurones »

  1. Bonjour, quel bonheur de voir que ça n’arrive à pas qu’à moi 😀 Entre ça et les avis de disparition qui date de 5 ans.. des « si tu partages pas tu n’es plus ma copine »… et j’en passe. Et pourtant, je passe aussi du temps sur FB malgré tout…

    1. Héhé oui et j’ai oublié ceux qui font des annonces tonitruantes pour dire que FB c’est vraiment trop pourri, qu’ils vont fermer leur compte, mais qui attendent juste qu’on les supplie de ne pas le faire… Bon ceci dit il y a quand même de bons côtés! ; )

  2. Je me suis fais virée dans groupe Facebook parce que j’ai dit que Georges le fils de Kate Middleton était moche:))))) Bonjour la liberté d’expression avec les même qui pleuraient  » JE SUIS CHARLIE » en janvier et un peu moins en février.

  3. J’avoue, j’ai peu d’amis Facebook, car généralement, ce sont des amis dans la « vraie » vie, ou des connaissances, pour garder contact. Et j’avoue aussi… j’use beaucoup l’option « suivre » pour ne plus subir plus les posts de certains amis/connaissances du genre que tu as décris (ainsi que les réactions utiles des gens « oh, il est trop choupi ton bébé »…), mais tout en les gardant en « ami » (et assouvir ma curiosité). Bref, article lu et approuvé 😉

    1. Ah oui « ne plus suivre », tellement chouette pour se protéger des posteurs compulsifs sans se fâcher avec personne! 😉 (je m’en sers pas mal aussi)
      Merci pour le label « lu et approuvé »!
      Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s